Arbor & sens et moi
...puisque c'est ainsi que vivent, pensent (et s'éparpillent) les zèbres.
  • il y a 5 jours reblog
  • Pour toi que je viens de croiser de nouveau, par hasard, 8 mois après.

    Mais le hasard n’existe pas…

    il y a 5 jours reblog
  • Pourquoi lave-t-on une injure, alors qu’on essuie un affront ?
    (Alphonse Allais)    
    il y a 5 jours reblog
  • Le rire est à l’homme ce que la bière est à la pression
    (Alphonse Allais)    
    il y a 5 jours reblog
  • Les belles photos de mon smartphone.
Biarritz, vendredi dernier 18 juillet, ciel voilé, mer argentée. 

    Les belles photos de mon smartphone.

    Biarritz, vendredi dernier 18 juillet, ciel voilé, mer argentée. 

    il y a 5 jours reblog
  • 1 million de festayres ! 

    Et dire que c’est une ville de 40 000 âmes seulement, le reste de l’année ! Quant au centre ville de Bayonne, où se déroule la fiesta, c’est petit ! On a vite fait le tour ! Tout ce monde qui s’entasse là-dedans, ça dépasse l’entendement. 

    J’étais tout près au moment de l’ouverture, j’ai tout entendu mais je n’ai rien vu, problème de timing avec ceux qui m’accompagnaient. Pardon m’sieur Léon. Je ferai mieux l’année prochaine, si j’arrive à accéder jusque-là avec cette foule. 

    il y a 5 jours reblog
  • 2
    il y a 1 semaine reblog
  • http://www.tfsp.info/

    The Task Force on Systemic Pesticides is the response of the scientific community to concern around the impact of systemic pesticides on biodiversity and ecosystems. Its intention is to provide the definitive view of science to inform more rapid and improved decision-making.

    Lettre d’info de Pollinis, le conservatoire national des abeilles :

    http://www.pollinis.org/

    “Avez-vous entendu parler de la Taskforce sur les pesticides systémiques ?

    Il s’agit d’un groupe de 53 scientifiques venus du monde entier, qui ont mené dans le plus grand secret une étude sur les pesticides néonicotinoïdes – suspectés de décimer les abeilles.

    Leurs conclusions sont sans appel : non seulement ces pesticides sont très nocifs pour les abeilles et autres insectes pollinisateurs, mais ils nuisent aux oiseaux, à la faune aquatique, aux mammifères et même peut-être à l’Homme.

    En étant utilisés à grande échelle dans le monde entier, ils contaminent l’environnement et mettent en péril l’agriculture de demain.

    Je vous invite à regarder la vidéo des scientifiques en Anglais, très bien faite, et qui résume bien les conclusions de leurs recherches.

    Notre association salue le travail courageux de ces 53 scientifiques. Cette étude est une arme de plus dans le combat contre les firmes agrochimiques qui sont prêtes à tout pour sécuriser leurs milliards de profits, et pour convaincre les responsables européens d’interdire, pour de bon, ces pesticides nocifs pour les pollinisateurs, l’environnement et l’alimentation des générations futures.”

    il y a 1 semaine reblog
  • …Une première émigration, décrite par Platon, eut lieu vers les Pyrénées et beaucoup plus tard vers l’Egypte. Les Atlantes s’installèrent dans les Pyrénées françaises : Ariège, Aude, et Pyrénées Orientales.

    L’héritage atlante, selon Donnelly, expliquerait pourquoi les Basques (ou les Gascons) diffèrent de leurs voisins, par la langue et l’aspect physique. «Le basque est l’unique langue non aryenne de l’Europe occidentale».

    De même, les indigènes des île Canaries ne ressemblent à aucun groupe ou tribu africains…. 

    1
    il y a 2 semaines reblog
  • "L’innovation et au cœur du processus et processeur du HPI. Comme nous l’avons vu précédemment, ce dernier est par nature dans une dynamique qui le pousse à améliorer constamment l’existant de façon radicale. Il lui est reconnu les aptitudes suivantes : des idées originales, une imagination puissante, des avis indépendants, des capacités à fournir de nouvelles solutions aux vieux problèmes, c’est une source majeure d’innovations et un « générateur d’idées créatrices » dans une équipe. Penser « hors de la boîte » est une seconde nature pour lui qui le pousse à être novateur dans son ADN.

    Ses fonctionnements neuronaux le conduisent à générer en permanence des changements de point de vue dans les processus de pensée. Il est capable, en même temps, de concevoir, de voir un nouveau mode d’organisation et d’anticiper la réalisation, le résultat final et les risques associés. Sa créativité le rend capable d’innover, de faire du neuf (dedans) mais aussi d’inventer ou de découvrir dans des paradigmes différents (dehors)…..”

    (extrait)

    http://www.jobsferic.fr/article_172-Les%20surdoues-talents-creatifs-performants.html

    C’est stupéfiant de lire ce genre de choses. J’ai toujours cru que tout le monde était comme ça, ou pouvait l’être. C’est mon fonctionnement quotidien, ordinaire (en particulier ce que j’ai mis en gras). Comment peut-on ne pas être comme ça ? 

    il y a 3 semaines reblog